Écoute empathique basée sur la CNV

Empathie, voilà un mot qui signifiait très peu pour moi lorsque je l’ai rencontré.
Aujourd’hui c’est un de mes besoins fondamentaux, dont je ne pourrais pas me passer.

Quand j’ai de la peine, que je suis empêtré dans la confusion ou la culpabilité, que ma colère me fait voir l’autre comme un ennemi à abattre, recevoir une écoute empathique et bienveillante est toujours un précieux cadeau.

Je me connecte alors à un autre monde, le monde des besoins.

Quand je plonge là-dedans, mes sentiments changent, je m’ouvre et récupère peu à peu mon pouvoir d’action. Je vois ce qui est fondamentalement important pour moi et de nouvelles possibilités se révèlent.

L’empathie est un espace sans jugement qui accepte et soigne.

Vous manquez de clarté sur ce que vous souhaitez dans une situation précise ?
Vous vous sentez mal sans savoir pourquoi ?
Vous êtes en souffrance ou déprimé.e ?

Ne restez pas seul.e !

Une séance d’empathie peut se faire en face à face par téléphone ou Skype.

Durée : 1h30 environ
Tarif : 55-95€ en fonction des revenus mensuels (<800€ : 55€, 800-1200€ : 65€, 1200-1600€ : 75€, 1600-2000€ : 85€, >2000€ : 95€)
1ère séance à moitié prix !

Contactez-moi pour toute question

« Frédéric, je voulais absolument te faire un petit mot pour te dire comme je me suis sentie sécurisée par la méthode que tu m’as proposée.
Ça m’a donné des ailes pour parler, avec sincérité mais beaucoup moins de tension, pour rejoindre mon compagnon sur son territoire et accepter d’entendre ce qu’il voulait bien me dire de lui, et de nous.
De juste lui demander s’il était OK pour parler, j’ai senti que ma voix était plus posée. J’aurais accepté un non sans problème. Je lui ai laissé le temps de répondre…il m’a dit oui, s’est assis et avait l’air surpris. Il m’a parlé sincèrement et je ne me suis pas sentie agressée par ses propos, au contraire c’était doux de pouvoir avoir cette conversation et fluide aussi…c’est tellement rare.
Alors j’ai beaucoup de gratitude pour toi, me suis sentie et me sens tellement plus apaisée. » Antoinette